Un bureau à louer à Paris

Quel bail signer pour louer un bureau ?



Il existe de nombreux baux pour la location de bureau à usage professionnel. Le type de bail choisi dépend en grande partie de l’activité professionnelle et de son usage.


Les notions de bureau et de bail pour les professionnels



La notion de bureau pour les professionnels est assez large et prend différents aspects. Un même local peut faire l’objet de trois types de baux. Le bail commercial doit avoir une durée de 9 ans au minimum, le bail mixte ou professionnel est d’une durée de 6 ans et le bail de courte durée dure moins de deux années. Une pièce ou un local est considéré comme un bureau s’il ne sert pas pour du stockage ou pour de la fabrication. Il n’est pas le lieu d’une habitation principale. Il sert à une activité professionnelle.



Le bail commercial



Location bureaux Paris

Il est d’une durée de 9 ans au minimum. Les baux commerciaux concernent essentiellement les professions libérales mais aussi les commerçants et les artisans sous réserve de l’accord du propriétaire. Le bail assure la visibilité et la stabilité au professionnel, le montant du loyer est plafonné en fonction de l’Insee et ne peut être révisé que tous les trois ans. Le non renouvellement d’un bail commercial peut donner droit à des indemnités.



Le bail mixte ou professionnel



Il est d’une durée de 6 ans au minimum. Il est réservé aux professions libérales. Le bail peut être résilié suite à un préavis de 6 mois. Contrairement au bail commercial, il n’est pas automatiquement renouvelé et ne donne pas droit à des indemnités, le renouvellement du bail mixte doit être demandé au bailleur.



Le bail de courte durée



Il est inférieur à 24 mois. Le bail s’arrête automatiquement à la fin des deux années. Il est plutôt destiné à la location de bureaux sans clientèle ou dans des centres d’affaires. Il ne contient aucune clause particulière.



Le choix du bail dépend principalement de l’activité exercée. Pour les activités avec clientèle, le bail commercial est à privilégier, pour les professions libérales, le bail mixte et pour un engagement nécessitant qu’une petite prise de risque et idéalement sans clientèle, le bail de courte durée est à envisager.






Autres liens sur le sujet :